Les coproduits de l’hydrogène

La valorisation de coproduits contrebalancent les coûts d’exploitation de la centrale de production et distribution d’hydrogène. La valorisation de la chaleur produite lors de l’électrolyse puis lors de la compression de l’hydrogène à 500 bar (pour une utilisation à 350 bar) doit être intégrée. La cogénération étant conseillée pour ses avantages environnementaux et économiques. Un autre coproduit de l’électrolyse est le dioxygène (O2), un marché existe également et sa valorisation représente une source de revenus supplémentaire. À l’instar des installation liées au projet CHIC en Italie (Bolzano) et en Allemagne (Berlin et Hambourg), la piste d’une station complémentaire H2 pour voiture, ouverte au public[1], peut également être étudiée pour une phase suivante du projet bien que l’usage de l’hydrogène soit plus pertinent pour la mobilité lourde et que la mobilité collective soit à favoriser pour des raisons environnementales et sociétales.

[1] Rapport CHIC, 2017, p. 26

https://www.fuelcellbuses.eu/sites/default/files/documents/Final%20Report_CHIC_28022017_Final_Public.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *